À propos

Mot de la Présidente




A l’aube d’une nouvelle ère de démocratie, et suite à l’appel des peuples arabes pour un état de droit, une réflexion profonde sur la place de la femme dans le processus de démocratisation s’est imposée. Quand bien même tous les indicateurs de développement sont en progression continue, les femmes ne sont pas, pour autant, intégrées dans le développement social, économique, politique et juridique des pays.
Cette situation, hormis quelques exceptions, est partagée par toutes les femmes de par le monde. Selon l’union interparlementaire, en 2011, la moyenne mondiale de la représentativité des femmes dans les premières et deuxièmes chambres est autour de 20% et moins de 10% des décisions sont prises par des femmes à travers le monde.  
Il faut reconnaître qu’un certain nombre de contraintes et de pesanteurs freinent encore la promotion du statut des femmes et leur accès aux sphères de décisions à tous les niveaux. Les structures de notre société, souvent très hiérarchisées, reproduisent des rapports de pouvoir inégalitaires, et véhiculent des valeurs et coutumes sources de blocages à un réel processus d’équité. Cette situation socioculturelle est couronnée par une faible vision partagée de la dimension genre telle qu’elle doit être ressentie par tous les acteurs, ce qui perpétue un manque d’appropriation des politiques, des mécanismes et des outils de promotion de l’approche genre au sein des institutions.
Le ConnectinGroup International vient renforcer les initiatives précédentes et celles en cours initiées aussi bien par le gouvernement  que par la société civile pour le développement du potentiel féminin, et ce en mettant en place un réseau de femmes de différents horizons socioculturels et professionnels ayant des compétences, et portant en elles des valeurs humaines, ainsi qu'un engagement citoyen leur permettant à terme une participation efficace à la gestion publique et au développement de leurs pays.
 

Bouchareb Nouzha

Présidente du ConnectinGroup International